top of page
  • Gris Icône Instagram
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Facebook Icône

Pourquoi faire un audit bien-être au travail ? 

En tout premier lieu parce que c’est devenu une urgence et un besoin essentiel tant au niveau humain que pour les organisations. Réduire les risques psychosociaux et simultanément réduire les coûts pour les organisations et la société tout en faisant le lien avec les préoccupations économiques des entreprises. 

L’audit bien-être au travail permet de définir l'attachement et l’engagement des collaborateurs à l'entreprise en faisant un état des lieux sans complaisance pour : 

  • Limiter/réduire l’absentéisme (en connaître les motifs arrêt maladie ou accident, risques psychosociaux, stress, démotivation etc.) 

  • Fidéliser les salariés.es (moins de turn-over, baisse des coûts de recrutement, augmentation du niveau d’expérience de l’équipe, etc.), 

  • Améliorer l’expérience des collaborateur.trice.s 

Pour convaincre la Direction, il est nécessaire de maitriser son sujet. Voici les pistes apportées par L’ANI (Accord National Interprofessionnel) de 2013 sur la QVT qui en explicitent les différents points qui la composent : 

  • La qualité du contenu du travail ; 

  • La qualité de l’environnement physique ; 

  • La possibilité de réalisation et de développement personnel ; 

  • La possibilité de concilier vie professionnelle et vie personnelle ; 

  • Le respect de l’égalité professionnelle (parité) ; 

  • La qualité de l’engagement de tous ; 

  • La qualité de l’information partagée ; 

  • La qualité des relations de travail ; 

  • La qualité des relations sociales ; 

  • La qualité des modalités de mise en œuvre de l’organisation du travail. 

L’ANACT, l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail, pourra constituer votre point de référence. 
 

bottom of page