Rechercher
  • Nathalie Binaux/ Wellness Focus

Quant le travail nous pousse à bout : burn out

Mis à jour : oct. 19

Qu’est ce que c’est ? 

Sensation d’harassement, perte de concentration, sommeil perturbé, manque de force, certitude d’être incapable de réussir, de retomber dans l’échec, les commentaires dévalorisants de l’entourage.

+

le temps passe et plus la moindre sollicitation (professionnelle et même privée) fait l’effet d’un fardeau.

=

sensation usante d’épuisement

+

C’est également un avertissement clair de notre corps (puisque nous n’avons pas été à l’écoute de notre mental) le corps nous dit « TU NE PEUX PAS CONTINUER AINSI ».

=

Souffrance psychique + Symptômes Physiques = BURN OUT

Attention à ne pas confondre avec la dépression : celle ci n’est ni la source, ni le déclencheur du burn out mais par contre elle peut en être une des conséquences. Contactez votre psychologue pour un coaching d'entreprise à Paris.

Quels en sont les stades ?

7 étapes :

1. Surconsommation d’énergie

2. Engagement réduit

3. Réactions émotionnelles

4. Dégradations intellectuelles

5. Tendance au nivellement (indifférence, négativité, solitude et perte d’envie s’installent – dépersonnalisation)

6. Réactions psychosomatiques

7. Sentiment de détresse et d’impuissance

Les personnes les plus vulnérables sont généralement des personnes qui :

- s’investissent beaucoup dans leur travail,

- sont perfectionnistes,

- sont incapables de dire non (ou stop) à eux.elles-mêmes mais aussi aux autres.


Elles vivent un état de stress permanent, qui devient un déséquilibre. Le plus souvent elles sont en déni et dans leur toute puissance d’actions. Elles ne se régénèrent plus, pas même lors de leurs pauses, loisirs ou vacances.

Comment les aider ?

Différentes méthodes existent et ont fait leurs preuves :

Certaines visent à renforcer :

o les ressources énergétiques de l’individu : alimentation, sport, hygiène de vie, repos, sommeil ;

o leurs qualités, leurs forces comme l’empathie, le sens de l’engagement ou des responsabilités pour trouver un équilibre

o leur apprendre à économiser leurs forces et connaître leurs limites pour les poser,

o à réguler leurs émotions.

D’autres encore portent sur la gestion du temps ou sur la concentration de la personnalité de l’individu : Quelles attitudes, quels comportements en arrivent t-ils.elles à s’exposer au risque de s’épuiser ?

Que faire ?

1 – Prendre le temps de s’arrêter (arrêt de travail)

Attention à la phase de déni : on pousse l’investissement, le sur-investissement jusqu'à ce qu’on ait plus le choix (soit l’entourage nous en fait part, généralement un proche, soit le médecin) ou encore sa propre incapacité physique : de mettre un pied au sol et de lever, de parler ou bien encore d’entendre (symptômes physiques variés et différents d’une personne à l’autre). La personne résiste.

L’arrêt est salvateur, ce n’est pas un luxe, ni un confort mais une URGENCE.

Les victimes d’un burn out sont des personnes qui aiment travailler, sont studieux.ses, investi.e.s, engagé.e.s, rigoureu.x.ses voir perfectionnistes (comme je l’ai dit plus haut). Elles vivent à 100 à l’heure et s’arrêter net pour elles est impensable, elles considèrent cela comme un effondrement et cela les perturbe. Cela engendre qui plus est un mécanisme d’auto culpabilisation  « Je ne sers à rien », « Je ne vaux plus rien »., "Je suis nul.le". Elles peuvent ressentir de la honte, de la culpabilité également. Epuisées, vidées, tout est devenu obscur, sombre, sans aucun sens. Elles ne se reconnaissent plus.

Lorsque l’arrêt de travail s’impose, il est important de rester vigilant.e et de ne pas se sur-investir en compensation dans sa vie personnelle ou associative (ex : ménage, rangement, aider tout un chacun, rendre des services à tout va etc).

2 – Eviter la pression et les autos injonctions « JE DOIS » « IL FAUT »

3 – Patience est le maître mot. Le corps et l’esprit ont besoin de repos, de sommeil, de détente pour récupérer une énergie jour après jour.

4 – Viens le temps de l’acceptation et du lâcher-prise.

5 – Pour enfin remonter, se prendre en main corps et esprit : faire un travail sur soi, ses atouts, valeurs et qualités, ses peurs et ses limites. Quels sont les freins rencontrés ? Quelles sont ses forces ? Quel est son/ses objectif.s ?

6 – Phase de consolidation et puis enfin de projection : Procéder étape par étape, on met des actions en face de ses objectifs, prendre le temps du changement et de la reconstruction tout en continuant de prendre soin de soi : CHANGER EST POSSIBLE.

En résumé :

Etre fidèle à soi même, connaître son état d’esprit, ses valeurs, ses forces, qualités, atouts, talents, compétences : se sont vos alliés.

Quitter ses peurs et ses croyances limitantes pour avancer. Le travail est dans notre société devenu un facteur protecteur ? : besoin de se sentir utile, de se réaliser, de se sentir libre.

Se questionner sur son désir de travail, quels sont ses besoins pour ressentir du bien être dans le travail ? Il s’agit aussi de refermer la porte du passé pour choisir son avenir.

Le corps : renouer le contact avec le corps et ses besoins, l’écouter, le soigner, en prendre soin (améliorer son hygiène de vie : rythme de vie équilibré, repos, sommeil, alimentation, sport).

Lorsque le changement doit être opéré, il convient d’en chercher les moyens (en étant vigilant sur l’instant présent pour garantir sa qualité de vie au travail notamment) :

- dans vos ressources personnelles (compétences, talents, forces etc),

- dans votre état d’esprit (estime de soi, confiance en soi),

- dans vos alliés c’est à dire votre entourage social (managers, ressources humaines, médecine du travail, relations sociales autres),

- votre ambition et qualité de vie au travail,

- vos valeurs de vie (ce qui est important pour vous)..

Et pour finir :

Eviter tout environnement et personnes toxiques : Entourez vous de personnes ressources pour devenir une personne ressource.

Faites-vous aider, soutenir, accompagner ou demander de l’aide : médecins spécialisés, assistante sociale, coach, entourage social positif et ressource, tester l'acupuncture, la sophrologie, l'hypnose, ou d'autres techniques et thérapies Reiki, EFT, EMDR, PNL, et du sport quelqu'il soit dès l'instant que celui-ci vous convienne et vous apporte du bien être et de l'énergie.

34 rue de Bellefond

75009 Paris

Tel: + 33 (0)6 20 32 31 18

contact@wellness-focus.fr

Lundi      :  8 h 30 - 12 h / 13 h - 16 h 00

Mardi      :  8 h 30 - 12 h / 13 h - 17 h 30

Mercredi :  8 h 30 - 11 h 00

Jeudi.      :  8 h 30 - 12 h / 13 h - 17 h 30

Vendredi :  8 h 30 - 12 h / 13 h - 17 h 30

  • Gris Icône Instagram
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Facebook Icône

 

www.wellness-focus.fr - Cabinet de coaching en psychologie positive - Paris - Nathalie Binaux

Mentions Légales et conditions d'utilisation