Estime de soi

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

L’estime de soi est une des sources principales de la joie de vivre, sans elle il est difficile de s’accepter, de s’aimer et de pouvoir aimer les autres.


La bonne nouvelle, nous sommes en mesure de la développer tout au long de notre vie.


Comment ? Tout d’abord, il convient d’identifier les mécanismes qui participent à une mauvaise estime de soi, puis de découvrir les clefs qui permettent de se libérer et enfin de renforcer et développer la conviction que nous sommes une personne de valeur.

Virginia Satir (psychothérapeute américaine, connue particulièrement pour son approche de la thérapie familiale) Dans tout l’univers, il n’y a pas une autre personne qui soit exactement semblable à moi. Je suis moi et tout ce que je suis est unique. Je suis responsable de moi-même, j’ai tout ce qu’il me faut ici et maintenant pour vivre pleinement. Je peux choisir de manifester le meilleur de moi-même, je peux choisir d’aimer, d’être compétent.e, de trouver un sens à ma vie et un ordre à l’univers, je peux choisir de me développer, de croître et de vivre en harmonie avec moi-même, les autres et Dieu. Je suis digne d’être accepté.e et aimé.e exactement comme je suis, ici et maintenant. Je m’aime et je m’accepte, je décide de vivre pleinement dès aujourd’hui”.

Estime de soi, confiance en soi, affirmation de soi, image de soi sont autant d’expressions dans lesquelles on se perd. Pour y voir plus clair, en voici les définitions :

L’estime de soi est le résultat du regard qu’une personne porte sur elle-même : sur son apparence physique, sur ses compétences, sur ses réussites dans le sens le plus large, sur la richesse de sa vie affective. La réussite de l’un ou de plusieurs de ces domaines ne garantit pas l’estime de soi. Elle est le résultat d’un équilibre entre ces différents aspects. L’estime de soi est une valeur fluctuante qui augmente lorsque nous vivons en respectant nos propres valeurs et qui diminue chaque fois que notre comportement n’est pas aligné ni cohérent avec nos valeurs.


La confiance en soi : elle existe pour sa part dans l’esprit de la personne qui fait une prédiction réaliste et ponctuelle et qui a les ressources nécessaires pour faire face à un genre particulier de situation : elle est basée sur notre capacité et nos réussites.


Quant à l’affirmation de soi c’est la capacité de prendre sa place avec bienveillance et fermeté au milieu des autres, de communiquer clairement, d’accepter et de refuser (sans pour autant écraser les autres ni les mépriser ou les prendre de haut).


L’image de soi pour sa part c’est ce que la personne perçoit d’elle-même.


Le soi idéal : ce que la personne souhaiterait être.


L’estime de soi se résume en 2 points principaux selon certains auteurs :

  • La perception d’une compétence personnelle,

  • La conviction intime d’avoir de la valeur en tant que personne.

Ce qui suppose que l’on soit en mesure de :

  • S'accepter soi-même tel que l’on est,

  • Gérer ses émotions,

  • Négocier avec les autres,

  • Faire face aux conflits,

  • Accepter ce qui est (la réalité),

  • S'affirmer face aux autres,

  • Se faire confiance.

Une estime de soi et une confiance en soi trop fragiles peut donc vous empêcher d’établir de futurs projets, objectifs ou actions.


Avec le coaching en psychologie positive, je vous apprend à comprendre la différence et le lien qui les rapproche, à connaître les facteurs qui influencent ses deux notions que sont l’estime et la confiance en soi ainsi que les techniques pour les renforcer.


Une faible estime ou confiance en soi peut être observée même chez des personnes ayant beaucoup de succès dans leur vie. On retrouve ce problème dans toutes les catégories sociales.


Le niveau de bonheur et de bien-être d’une personne peut s'en trouver affecté. Cela peut également gâcher les moments de réussite personnelle. Même après plusieurs accomplissements et retours positifs, ce vide peut empêcher une personne de se sentir valorisée.


Je vais donc vous parler de l’estime et de la confiance en soi, qui sont deux concepts souvent confondus. Je vous aiderai à faire la différence entre les deux et je vous donnerai des outils pour les renforcer.


Peu importe le niveau de confiance et/ou d’estime de soi, peu importe le profil, ou l’âge, il est toujours possible de s’améliorer.

Qu'est-ce que l’estime de soi?


L’estime de soi peut être imaginé comme un baromètre qui révèle dans quelle mesure nous vivons en concordance avec nos valeurs.

L’estime de soi peut se définir comme « l’aptitude à éprouver un sentiment favorable à son égard, lequel naît de la bonne opinion que la personne a d’elle-même et de la valeur qu’elle se donne ».

L’estime de soi se manifeste par la fierté que nous avons de nous-même et repose sur l’évaluation continue de nos actions. Que nous en ayons conscience ou non, l’évaluation que nous faisons de nos comportements a toujours un impact sur nous-même.

À chaque action importante, nous émettons un jugement qui se résume à deux façons de penser :

« Ce que je fais est valable à mes yeux », cela représente donc une certaine valeur. 


« Ce que je fais n’est pas valable », donc sans valeur à mes yeux. 


La première action est liée à une valorisation de la personne qui en tire des sentiments positifs.

Ce qui n’est pas le cas de la deuxième action, liée principalement à des émotions et des pensées négatives.


Vous l’avez compris l’estime de soi est une valeur fragile et susceptible de changer rapidement. L’estime de soi augmente chaque fois que vous agissez en respectant vos valeurs personnelles et diminue chaque fois que votre comportement les contredit. Il est donc possible qu’elle soit très haute ou très basse selon les périodes de votre vie. Elle peut évoluer très vite en fonction de vos actes comme dans l’exemple suivant :

« Je ne dis pas la vérité pour éviter une discussion, alors que je prône la transparence. Je ne suis pas fier(e) de moi, je renie mes valeurs de sincérité et je baisse dans mon estime. Mon jugement de moi-même est atteint. »

V/S :

« J’ose donner mon opinion à toutes ces personnes bien plus compétentes que moi, parce que j’ai envie de m’exprimer et d’exister. Je suis fier(e) de moi, car c’est quelque chose qui n’est pas simple à mes yeux. J’ai toujours eu du mal à prendre la parole en public. Je me surprends et je monte dans mon estime. »



Quel est l’impact de l’estime de soi sur la qualité de vie ?


Évoluer et agir :

Une bonne estime de soi facilite l’action. Si vous avez une bonne estime de vous, vous aurez tendance à mettre en avant vos aspirations et à poursuivre vos objectifs. À l’opposé, une estime de vous faible, vous fera renoncer facilement à repousser vos limites.

Si vous ne possédez pas la confiance nécessaire, si vous ne vivez pas votre vie en grand, pensant ne rien mériter vous vous trouvez alors dans un cercle vicieux et restez souvent passif, car vous craignez l’échec.

De meilleures relations sociales :

Nous recherchons instinctivement la compagnie de personnes dont l’estime de soi est comparable à la sienne. Si elle est élevée, la relation a plus de chance d’être positive, car elle devient source de stimulation pour « aller de l’avant et évoluer ». Dans le cas inverse, vous pouvez vous se sentir
 «tirée vers le bas ».

Par exemple, une faible estime de vous, vous prédispose à tolérer de mauvais traitements. En plus de cela, subir de mauvais traitements entraîne inévitablement une chute de l’estime de soi. Au contraire, une estime de soi forte s’accompagne du respect de soi. Dans ce cas, vous refusez l’irrespect sous toutes ses formes. Vous vous entourez de personnes ayant une estime de soi similaire.


L’estime de soi et l’amour :

L’estime de soi influence également les relations amoureuses. Il est difficile de croire en l’amour de l’autre quand l’opinion de soi-même est négative. Dans ce cas, vous pouvez également contester toute manifestation amoureuse. Pour vous protéger, vous pouvez même développer du mépris envers la personne qui vous manifeste de l’amour ou que vous aimez. À vos yeux, vous ne méritez pas cette personne et ne pouvez donc pas comprendre qu’elle puisse être attirée par quelqu’un comme vous. En raison de ce comportement, vous choisirez souvent des personnes dont l’amour est difficile (sinon impossible) à gagner, convaincue que la réussite serait la preuve de votre valeur. Mais cette mauvaise source de motivation vous conduit inévitablement vers l’échec et affaiblit davantage votre estime de vous-même.

Une relation amoureuse entre deux personnes dont l’estime de soi est forte aura donc de meilleures chances de réussir. D’abord parce que l’estime personnelle est un des ingrédients importants de l’amour. Et il y a souvent un effet de réciprocité. En effet, il y a de fortes chances pour qu’une personne qui a une bonne estime personnelle, aura également de l’estime pour ceux qui partagent ses valeurs.

De plus, se sentir estimé.e par son.sa partenaire renforce sa propre estime de soi et la sécurité personnelle qui en découle et peut faciliter la gestion des problèmes dans un couple par exemple. Vous ne vous sentez pas menacée et vous êtes rarement sur la défensive. Vous dépensez moins d’énergie à rechercher la sécurité et la confirmation de votre propre valeur dans les yeux de votre partenaire.

Une meilleure réussite :

Il est aussi facile de constater qu’une importante estime de soi favorise la réussite. Elle aide à prendre des risques, à chercher des solutions innovantes, à faire preuve de ténacité et de persévérance. Ces attitudes positives fortes mènent souvent au succès qui, à son tour, améliore l’estime et la confiance en soi. C’est un cercle vertueux. Plus vous réussissez et réalisez vos objectifs, plus vous gagnez en estime de soi et surmontez plus facilement les échecs (pour en tirer un enseignement) et serez


ainsi en mesure de faire face aux difficultés du quotidien. Une estime de soi élevée permet d’élargir sa vision de la vie. Ce qui amène à penser de la manière suivante :« Je mérite de réussir ce que j’entreprends. C’est pour cela que je n’hésite pas à me lancer et à dépenser mon énergie. Plus j’agis de la sorte et plus je réussis, ce qui ne fait que confirmer ma confiance et ma capacité à réussir. Grâce à cette confiance, mes échecs ne sont plus des obstacles mais des erreurs de parcours dont je tire profit pour progresser »



La suite de mon article sur la confiance en soi très prochainement.


Qu'avez vous penser de cet article ? Commentez, likez et partagez votre expérience

1 vue0 commentaire