Développer vos savoir-être (softkills) avec la psychologie positive en Ateliers

Dernière mise à jour : 21 mars


Dans le monde mouvant et en changement constant du monde du travail, des organisations et des réseaux sociaux, à l'ère des nouvelles technologies et de la dématérialisation, les attentes liées à la réalisation de soi sont de plus en plus difficiles à satisfaire.


Les réponses et les solutions d'hier ne fonctionnent plus ou mal.


Les organisations, les collectifs et les individus doivent s'ouvrir à de nouvelles perspectives, inventer de nouvelles pratiques et adopter de nouveaux outils.


Les apports de la psychologie positive éclairent d'un jour nouveau les grandes questions que posent la place du travail dans notre existence et l'importance de la réussite et de l'épanouissement professionnels au service d'une vie heureuse plus équilibrée.

A propos de la Psychologie Positive


L'un des grands enseignements de la Psychologie Positive (inscrite dans la filiation historique de la philosophie existentialiste (Camus, Sarthe …) et de la psychologie humaniste (Maslow, Rogers …) est de nous confronter dans la vision d'un être humain « Acteur.rice de sa vie », apte à faire l'expérience du bonheur et capable d'influencer son destin.


Le mouvement de la psychologie positive initié par Martin Seligman en 1998 est aujourd'hui une science, car il repose sur une solide recherche scientifique renforcée par les neurosciences. Ses objectifs sont de :

  • découvrir et promouvoir les facteurs qui permettent aux individus, aux organisations et aux institutions de réaliser pleinement leurs potentiels de développement,

  • s'intéresser aux conditions qui permettent un fonctionnement optimal tant individuel que collectif.


Pratiquer la psychologie positive c’est exercer sa curiosité pour mieux se connaître et découvrir ses ressources positives ainsi que celles des groupes humains auxquels on appartient.


La réussite pérenne d'un individu se bâtit d'abord en s'appuyant sur la connaissance de soi et le développement de ses points forts, bases de la confiance. La réussite d'une équipe quant à elle repose sur la connaissance et la complémentarité des talents.


L'entreprise dispose donc de différents moyens comme les démarches collaboratives (quel que soit son poste, chacun apprend à travailler avec les autres), la liberté de parole, l'authenticité et le dialogue qui permettent en effets de transformer les difficultés en opportunité et de grandir ensemble.


La psychologie positive et le coaching ont en commun de viser à l’amélioration du bien-être et de la performance de l’humain, à titre individuel et/ou collectif.


Le coaching en psychologie positive et les ateliers qui en découlent sont donc des moyens qui donneront les clés pour devenir acteur.rice de sa vie y compris au travail, de se remobiliser positivement et avec bienveillance.


Développer les softskills avec les ateliers en psychologie positive

Dans les organisations et les entreprises, on parle souvent de gestion des compétences et des talents. Les savoirs et savoir-faire (hardskills) ne suffisent plus ni pour assurer une vie satisfaisante à l’individu (épanouissement de soi-même), ni pour construire des entreprises pérennes.


Les compétences en savoir-être occupent une place de plus en plus importante dans les critères de sélection des recruteurs. Une étude récente de LinkedIn va jusqu’à placer les softskills comme atout primordial recherché par les entreprises, tout particulièrement pour le premier emploi.



Autre point important, le manque de temps consacré au recrutement concentre une attention majeure portée aux softskills, permettant de déterminer la capacité d’un individu à s’adapter à une culture d’entreprise, à savoir communiquer, à travailler en équipe et à évoluer dans un environnement changeant.


Mettre l’accent sur le développement des softskills des collaborateurs.rices est également dans l’intérêt de l’entreprise. En effet, l’employé.e qui sait appréhender les situations difficiles dans son travail et qui fait preuve de compétences relationnelles fluides, est précieux.se pour toute entreprise.


La pratique de la psychologie positive développe, renforce et améliore le bien-être au travail et la qualité de vie.


Dans ce contexte particulier que nous vivons, n'est-ce pas ce que nous recherchons tous ?

« On ne peut rien apprendre aux gens, on peut seulement les aider à découvrir ce qu'ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre » 

Galilée.


Quelles sont les principales compétences de savoir-être (softskills) ?

On y trouve principalement (liste non exhaustive) :

• savoir communiquer de façon efficace et constructive,

• s’adapter aux changements, être flexible,

• être habile dans les relations,

• avoir le sens du collectif, être capable de s’intégrer dans une équipe,

• faire preuve d’intelligence émotionnelle,

• savoir gérer le stress,

• avoir une pensée créative et critique,

• éprouver de l’empathie pour les autres,

• développer une conscience et une connaissance de soi,

• être conscient de la valeur de l’humain.

... Autant d'atouts à faire valoir et à développer !

La bonne nouvelle est qu'il est possible d'acquérir ou de monter en compétences sur ses softskills ! Notre cerveau se nourrit de l'apprentissage et de la nouveauté, ce qui lui permet de créer de nouvelles connexions neuronales et reconfigurer ses circuits en permanence (voir les travaux d'Erwan Devèze, spécialiste des neurosciences), il a une certaine plasticité et il est nécessaire de l’entrainer régulièrement pour les mettre en place.

Apprendre à savoir être, c'est possible avec le coaching en psychologie positive !

Pourquoi renforcer nos compétences de savoir-être ?

Les études issues de la psychologie positive ou des neurosciences apportent un regard riche sur l’apprentissage de ces compétences et leurs bénéfices, elles permettent :

  • d’agir, plus en accord avec soi-même et avec les autres, avec plus de facilité et de fluidité, donc de bien-être ;

  • d’éviter l’excès de tensions interpersonnelles et de les résoudre plus facilement lorsqu’elles arrivent ;

  • de développer la prise de recul, de renforcer les ressources internes, la confiance en soi ;

  • de développer la tolérance, la bienveillance et favorisent ainsi le capital collaboratif et une ambiance sereine ;

  • de renforcer le sentiment d’efficacité personnelle et donc la motivation à se dépasser, d’avoir des projets, de les mener à bien.

Ces compétences nous apprennent non seulement à être un bon collaborateur.rice mais aussi à devenir un extraordinaire être humain !

Les softskills sont en effet des aptitudes qui sont considérées comme essentielles et transculturelles, elles donnent les moyens de répondre aux exigences et aux épreuves de la vie quotidiennes et professionnelles tout en maintenant un état de bien être mental, en adaptant un comportement approprié et positif.


Dans le cas présent, si vous souhaitez mettre en place des ateliers en psychologie positive pour transmettre les premiers outils sur l’utilisation des softskills de vos salarié.e.s pour les aider à garder le cap face aux situations difficiles tout en favorisant le bien-être et la bienveillance et les préparer positivement au monde de l’entreprise de demain, contactez-moi : contact@wellness-focus.fr pour un devis gratuit.





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout